Agroéquipement et Environnement

Le Space 2019 avec les cuma de l'Ouest

Le Space 2019 accueille le ministre de l'agriculture et de l'alimentation Didier Guillaume.
Echanges sur l'espace cuma Ouest avec Stéphane Nogues, Laurent Guernion et Christophe Perraud sur la coopération et l’entraide entre agriculteurs Retrouvez-nous au stand F18 en extérieur entrée porte B  

Peser collectivement sur les prix des matériels agricoles

Ces dernières années, une hausse continue des prix de ventes des matériels agricoles se répercute sur les tarifs appliqués aux agriculteurs par les cuma.
Cette augmentation des prix de ventes est portée par des causes multifactorielles (l’inflation générale, intégration de nouvelles technologies, capacité des matériels). En parallèle, la concentration des acteurs de la filière (constructeurs, concessionnaires) se poursuit. Comment le réseau cuma, qui achète chaque année près de 500 millions d’euros de matériels peut t’il peser dans cette tendance haussière ? Une étude en cours pointe l’amer constat et imagine des pistes pour l’optimisation des investissements. Des initiatives de regroupement naissent dans le réseau cuma, allant des...

Une rentrée dynamique pour les cuma de l'Ouest

2 525 : c’est le nombre de cuma qui existent dans l’Ouest . Elles regroupent 53 500 agriculteurs qui ont fait le choix d’investir dans du matériel en commun .
Pour nous, c’est une stratégie qui permet de bénéficier de matériels performants et récents tout en maîtrisant nos coûts.  En embauchant des salariés  au sein des cuma, nous trouvons également des solutions pour mieux organiser le  travail dans nos exploitations. Même si un agriculteur sur deux est déjà adhérent d’une cuma, nous pensons que notre modèle d’organisation répond aux enjeux de demain et pourrait encore se développer. C’est pour cela que cette année nous avons fait le choix d’être présents au Space. Nous invitons tous les agriculteurs, futurs agriculteurs et...

La méthanisation en Bretagne : plus de 100 unités en fonctionnement !

La méthanisation en Bretagne est très majoritairement agricole (80% des installations), à la ferme principalement.
La méthanisation collective agricole, elle, s’est d’abord développée en Pays de la Loire mais aujourd’hui la dynamique en Bretagne est forte. De nombreux collectifs de 3 à une quinzaine d’exploitations agricoles se fédèrent pour porter un projet de méthanisation. En général, c’est parce que les exploitants ont l’habitude de travailler ensemble en cuma qu’ils pensent la méthanisation comme un nouvel outil collectif de gestion de leurs effluents d’élevage. Les nouvelles perspectives de valorisations du biogaz comme le bioGNV pour le transport ou le biogaz porté (collecte de biogaz ou de...

Des couverts pour ne pas être à découvert

Pour notre Pactole Sol, les couverts en sont le coffre-fort, limitant l’érosion et le tassement.
Venez découvrir différents mélanges d’espèces qui en plus de protéger le sol, l’améliorent, le nourrissent et peuvent aussi être valorisés par un troupeau, un méthaniseur, les insectes pollinisateurs… Différentes dates de semis, dont des semis dans la céréale, seront aussi présentées. Une fois le travail du couvert effectué, il est temps de passer à la culture suivante… Différents matériels seront présents et vous pourrez en voir certains en action sur les couverts lors des temps forts.   Les dessous des couverts Nous avons l’habitude de voir des couverts, plus ou moins développés...

Le salon vu par HLG machinery

Découvrez la vidéo de Hugo Lucas de HLG machinery  et rencontrez le au salon

Changement d’andaineur pour la Cuma de l’Avenir (Bédée) 35

La Cuma de l’Avenir (Bédée) mise sur la qualité de l’herbe en investissant dans un andaineur traîne Elho V-Twin 750.
Si la Cuma a choisi cet andaineur, de type râteau faneur, c’est avant tout pour assurer une récolte de qualité. En effet, cet équipement permet d’une part de réduire la perte de feuilles, en particulier pour les légumineuses, et d’autre part de limiter le risque de développement de spores butyriques et la présence de corps étrangers dans l’andain. De plus, il permet aussi de travailler à des débits de chantiers importants. La largeur de travail est comprise entre 3m et 7.50m, pour une vitesse de travail comprise entre 12km/h et 15km/h. Malgré tout, la prudence est de mise lors de l’...

Une récolte d’herbe économique pour la Cuma de Coat (22)

La Cuma de COAT a été créée en 2018, à la suite d’une bonne entente en copropriété. Pour simplifier la gestion de copropriété, ils ont choisi de créer leur Cuma.
Spécialisée dans la récolte de l’herbe, ils ont un groupe de faucheuse conditionneuse et une ensileuse. Eric LE CREURER, trésorier de la Cuma,  dit : «  Leur objectif est de récolter l’herbe de façon économique ». La bonne entente et l’entraide est la clé de leur réussite. De plus, le président, Adrien HENRY entretien et gère la conduite de l’ensileuse. La récolte d’herbe représente 300 ha/an en moyenne (de 250 à 400 ha) Cela coute 45 €/ha : les faucheuses et l’ensileuse sans carburant. A partir de la première fauche de l’année, dès qu’il est possible au...

Le groupe de progrès à la cuma de Rouillac

Réunion groupe de progrès à la cuma de Rouillac.
Après la visite de la Cuma, les participants ont échangé avec René Thomazeau, consultant, sur le fonctionnement des cuma, le management...  

Pages

S'abonner à Agroéquipement et Environnement

Partenaires