Faneur-Andaineur

Andaineurs en démonstration à Hillion

A Hillion, mardi 14 mai, dans le cadre d’une journée herbe, 2 types d’andaineurs ont été présentés.
Un andaineur à tapis Frontal d’une largeur de 3m, de marque REITER (Autrichien), modèle Respiro R3 Profi  Le pickup a très bon suivi de sol : il est élastique et se déforme. Il  est posé sur 4 disques libre. Il a un diamètre de 330 mm, sans came. Il compte 6 rangées de dents, monté à l’envers évitant d’être agressif et de monter des pierres. Un rotor supérieur, hélicoïdale, alimente le tapis de 93 cm de large et permet un andain régulier. Un débit hydraulique de 160 l/min est nécessaire pour l’entrainement de l’andaineur. L’andaineur est attelé à une triangulation avec...

A Saint M’Hervé, on se regroupe autour de l’andaineur à tapis

La Cuma des Portes de Bretagne à Saint M’hervé s’est équipé d’un andaineur à tapis Kuhn. Livré à point nommé pour le début de la saison d’herbe, ce Merge Maxx 950 a été acheté pour faire face à la demande croissante des adhérents de déléguer l’andainage et de gagner en qualité sur l’herbe.
Cet investissement conséquent, 56 000€, s’inscrit aussi dans la continuité du rapprochement avec la Cuma des Epis d’Or d’Erbrée. Cette dernière a en effet investi dans un groupe de fauche Kuhn 9.50m afin de redynamiser son activité et répondre à la demande croissante de délégation de la fauche. Ainsi, différentes prestations sont proposées aux adhérents : soit une prestation complète fauche et andainage pour 52€/ha, soit des prestations de fauche ou d’andainage pour 29€/ha par prestation. Les opérations de fanage restent pour le moment à la charge des adhérents...

« Faucher ou ne pas faucher son sarrasin ? » telle est la question !

Faucher andainer son sarrasin quelques jours avant de le moissonner, est-ce un surcout inutile ? Doit-on investir en CUMA dans une faucheuse andaineuse ? Pour tenter d’apporter des réponses à ces questions, nous avons organisé un test grandeur nature de fauchage andainage de sarrasin dans le cadre du démarrage d’un projet « cultures et graines bio » porté par la FDCUMA, le CETA35, Agrobio et la Chambre d’Agriculture.
Le sarrasin, une culture facile à faire pousser mais difficile à récolter Ne nécessitant aucun intrant et très concurrentiel vis-à-vis des adventices, le blé noir est une culture qui trouve toute sa place dans une rotation en agriculture biologique. Le moment de la récolte venu (début octobre), les tiges sont encore vertes. Or, si on attend d’avantage, on s’expose à de mauvaises conditions climatiques et à un égrainage potentiel. Mais d’après les dires de chauffeurs et d’agriculteurs, cette culture encore verte peut « encrasser les grilles » et rendre la moisson...
S'abonner à Faneur-Andaineur

Partenaires