Vu au space 2016 - RECOLTE

JOHN DEERE 8500i
John Deere 8500i
 
John Deere présentait sur son stand une ensileuse de la série 8000i, mettant ainsi en avant une machine entièrement repensée avec un accès aux différents organes (moteur, éclateur, rotor, rouleaux) largement amélioré, une nouvelle cabine très spacieuse et offrant une très bonne visibilité et bien sur des éléments plus grands et plus larges pour optimiser les flux de récolte et donc le débit de chantier.
FENDT Katana 85
Fendt Katana 85

Sur le marché des ensileuses grosses puissances, Fendt propose la Katana 65 (650 Cv) ou la Katana 85 (850 Cv).
Fendt commercialise son ensileuse depuis 2012 et n’a cessé de la faire évoluer pour offrir confort, qualité de hachage, facilité de maintenance et performance.
New Holland ensileuse Forage Cruiser
New Holland Forage Cruiser
 
New Holland poursuit sa volonté de conquérir le marché des ensileuses avec depuis 2015, l’arrivée de la « Forage Cruiser » avec 5 modèles de 480 à 850 Cv.
Avec ces nouveaux modèles, New Holland répond donc à la nouvelle norme Tier4 final (sauf pour la 850Cv). Les évolutions par rapport à la FR sont minimes (cabine modernisée et goulotte renforcée) mais cette machine n’en reste pas moins une bonne machine qui a fait largement sa place en Cuma.
Shreadlage CLAAS1
Claas Shredlage
 
Chez Claas, la grande nouveauté était non pas une machine mais un équipement pour les ensileuses de la série Jaguar 900.
Il s’agit d’un nouvel éclateur conçu et breveté par des nutritionnistes américains et baptisé « Shredlage ».
La particularité de cet éclateur est de réaliser un ensilage avec une structure plus grossière pour favoriser la rumination des bovins tout en éclatant au maximum les grains pour favoriser l’assimilation de l’amidon dans la panse.
Techniquement, cet éclateur Shredlage possède des rouleaux à motifs en croix et un différentiel de vitesse de 50% permettant ainsi de déchirer la tige en longueur et non par pression et broient le grain + efficacement.
La longueur de coupe varie de 26 à 30 mm !
De plus en plus répandue aux États-Unis, cette technique permetterait selon le constructeur de gagner 1 litre de lait par vache laitière.

Partenaires