Une récolte d’herbe économique pour la Cuma de Coat (22)

Toutes les actualités
ensileuse coat
La Cuma de COAT a été créée en 2018, à la suite d’une bonne entente en copropriété. Pour simplifier la gestion de copropriété, ils ont choisi de créer leur Cuma.
Spécialisée dans la récolte de l’herbe, ils ont un groupe de faucheuse conditionneuse et une ensileuse.
Eric LE CREURER, trésorier de la Cuma,  dit : «  Leur objectif est de récolter l’herbe de façon économique ». La bonne entente et l’entraide est la clé de leur réussite.
De plus, le président, Adrien HENRY entretien et gère la conduite de l’ensileuse.
La récolte d’herbe représente 300 ha/an en moyenne (de 250 à 400 ha) Cela coute 45 €/ha : les faucheuses et l’ensileuse sans carburant.

A partir de la première fauche de l’année, dès qu’il est possible au printemps puis tous les 5 semaines. « Mieux vaut une semaine trop tôt que trop tard » , l’année dernière avec une grosse coupe, j’ai perdu 4 kg de lait/vache. L’optimum est de faire 5 coupes pour avoir plus de protéines par hectare. L’objectif est de pouvoir récolter une grande surface à moindre coût à la T de MS. Le groupe est autonome.

Les matériels :
Une faucheuse conditionneuse frontal KUHN pour 15 000€ et une faucheuse conditionneuse avec groupeur à vis KELTEC pour 20 000€ (une plaque hardox a été placée sous le lamier).
Un tracteur de 120cv est dédié à la fauche.
L’ensileuse a été renouvelée en 2018 par un modèle CLAAS 840 d’occasion et est équipée d’un pickup 3m. Elle récolte également le maïs.
La Cuma possède : déchaumeur à disques vaderstad, déchaumeur à dents kockerling 5m et d’une tonne à lisier avec pendillard.
Jean Marc ROUSSEL 


cuma coat faucheuse
Photo1 : Eric LE CREURER, trésorier et Adrien HENRY, président de la Cuma de COAT

Photo2 : L’ensileuse a été renouvelé en 2018 par une CLAAS 840


Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

27 Septembre 2019

Visiteur ou non de cet événement des fédérations des cuma de l'Ouest

Lire la suite de l'article

Cette nouvelle édition du Salon aux champs a permis à tous, quelles que soient leurs productions, de se retrouver autour de nombreuses nouveautés, de démonstrations en temps réel, d’ateliers technique

Lire la suite de l'article