Précision et rapidité à la Cuma de Romillé

Toutes les actualités
semoir rtk
Un an après avoir renouvelé son matériel de semis, la Cuma de Romillé n’est pas prête de revenir en arrière.
Pour renouveler son matériel de semis de maïs, le groupe avait choisi d’investir dans un Fendt 828 d’occasion récent équipé en RTK, d’une herse rotative Lemken Zirkon et d’un semoir à maïs électrique Monosem NG Plus 4, 6 rangs.
Cette nouvelle combinaison en a séduit plus d’un puisque les surfaces sont passées de 360 ha en 2018 à 420 ha en 2019.

Au-delà d’une plus grande largeur de travail, le semoir offre de nouvelles fonctionnalités à la Cuma : de la modulation de dose, permettant aux adhérents de semer deux variétés à deux densités différentes, et de la coupure de rangs. Les réglages s’effectuent en cabine sauf pour l’engrais et les insecticides réglables depuis l’extérieur. La finesse des réglages permet d’obtenir une précision aux 100 grains. La coupure de rang permet quant à elle de réaliser des économies de semences conséquentes. Il ne manque plus que la coupure de rang pour l’engrais et les insecticides. De plus, pour répondre aux nouvelles exigences sur les produits anti-taupin, la Cuma a fait le choix de monter deux kits de diffusion de micro-granulés et d’adapter la descente en fonction du produit. Enfin, ce semoir conventionnel est aussi capable de fonctionner en semis simplifié.

L’équipement en RTK du tracteur apporte aussi un plus au semis : du débit de chantier et du confort pour le chauffeur. Au semis, le débit de chantier est de l’ordre de 2,80 ha/h. Le signal distribué par Trimble via le réseau Vantage permet une précision de quelques centimètres entre chaque passage de semoir. Attention toutefois aux arbres qui, plus que les fond de vallées, peuvent créés des pertes de signales. Pour chaque nouvelle parcelle, il est nécessaire d’enregistrer le contour du champ au premier passage. Pour la suite, indiqué la largeur des fourrières, tracer la première ligne n’importe où dans la parcelle et le tour est joué. Le tracteur s’occupe du reste. Le demi-tour gagne en rapidité puisque le signal replace le tracteur sur la ligne virtuelle la plus proche. Cet investissement se valorise au-delà du semis. Les deux tracteurs de la Cuma en sont équipés et l’outil est valorisé pour tous les travaux, permettant un gain de qualité, de débit de chantier et de confort pour les chauffeurs. Le gain de temps réalisé sur l’ensemble des chantiers permet de ne pas augmenter le prix des prestations à cause du RTK.

 
ANNE LAURE DUHAUT
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Dans le cadre du projet Opti-fourrage*, la FRcuma Ouest et ses partenaires publient un document technique sur l’éclatement des grains du maïs fourrage.

Lire la suite de l'article

Découvrez le programme du prochain Salon aux champs qui se tiendra à Broons Sévignac les 18 et 19 septembre prochain, Rendez-vous tous en Bretagne !

Lire la suite de l'article

La Cuma de la Baie à HILLION a essayé une fourche RED ROCK DE 2M35 de large.

Lire la suite de l'article